Pr André GRIMALDI

Professeur émérite, CHU Pitié Salpêtrière, Université Paris 6

Quelle serait pour vous la définition d’éthique dans la santé ?

Toujours considérer  la personne comme une fin, jamais comme un moyen.

La personne malade n’est ni un porteur de maladie, ni un objet de recherche, ni un client. C’est une personne qui a besoin de l’aide d’un professionnel de santé.

 

Quelle est pour vous la définition de l’éthique dans la communication en santé ?

La communication éthique en santé doit viser l’information validée, susciter l’interrogation et favoriser l’échange.  Elle doit être centrée sur celui auquel elle s’adresse.

Elle doit éviter toute manipulation y compris au nom de la bienfaisance médicale. Elle doit respecter le droit du malade de savoir mais aussi celui de ne pas savoir, ou pas tout, ou pas tout de suite.

Nécessitant une empathie authentique, elle est un art.