La Fondation de l’Académie de Médecine (FAM), a pour objet la valorisation de la France à l’étranger à travers la Santé. Son ambition est de favoriser l’accès au meilleur de la santé pour le plus grand nombre dans le monde.

La FAM organise à Paris, à l’UNESCO les 31 mai et 1er juin prochain le premier Forum international sur l’Innovation Inversée en Santé.

Depuis sa création et sa reconnaissance d’utilité publique fin 2013, les contacts établis par la FAM dans les grands pays émergents (Brésil, Russie, Inde, Chine, Mexique, Sénégal…), grâce à l’organisation de Forums de Santé Publique et d’Innovation Médicale, lui ont montré que ces pays pouvaient passer directement dans un certain nombre de cas au 21ème siècle, grâce, en particulier, à l’utilisation des nouvelles technologies mais aussi de modes innovants d’organisation.

Il est apparu également que ces innovations étaient susceptibles d’améliorer les systèmes de santé des pays les plus développés. C’est le concept d’Innovation Inversée.

Mais des questions se posent :

  • Quelle est la réalité de ces innovations ?
  • Quelles ont été les éléments-clés de leur succès ?
  • Sont-elles transposables ? Et à quelles conditions ?
  • Sont-elles acceptables dans nos sociétés ?

Pour traiter de ces questions trois grands sujets seront abordés :

  • Les déserts médicaux
  • Les innovations frugales
  • Le changement du rôle respectif des professionnels de santé

Sur le plan pratique chaque thème fera l’objet d’une demi-journée de travail avec la présentation de 4 exemples venant des pays étrangers, suivie d’une large table-ronde faisant intervenir des professionnels de santé mais aussi des patients, des spécialistes de l’éthique, des sociologues. Ces débats seront animés successivement par Guy Vallancien, Gérald Kierzek et Olivier Mariotte. Des propositions et des recommandations pourront être développées au cours de ces échanges. Elles feront l’objet d’un recueil soigneux.

Plus de 600 participants sont déjà inscrits au Forum FAMx Paris qui rassemblera au niveau institutionnel des membres de l’Académie de Médecine, des représentants des pays partenaires de la FAM (Brésil, Chine, Inde, Mexique, Russie et Sénégal), de la FEAM (Fédération européenne des Académies de Médecines), de nouveaux partenaires de la FAM (Ouzbékistan et Vietnam). Outre les pouvoirs publiques cet événement rassemblera également des patients, des influenceurs en santé, de nombreux professionnels de santé, des étudiants en médecine, innovation, pharmaceutique, etc.

Enfin, le Forum FAMx Paris sera aussi un lieu de rencontre pour les entreprises considérant le domaine de la santé et de son environnement comme clé. Y seront associées un certain nombre de start up françaises spécialisées à qui une visibilité extérieure sera également donnée.

La Fondation est soutenue par des mécènes, sans lesquels cet évènement ne pourrait avoir lieu. Elle en profite pour les remercier.

Yves JUILLET
Secrétaire Général de la Fondation de l’Académie de Médecine

 

Quelques exemples d’Innovations inversées

  • Déserts Médicaux

Pr Maïmouna NDOUR MBAYE (Sénégal)
La prévention du diabète par un programme de téléphonie mobile

Le programme consiste en l’utilisation de téléphones mobiles pour sensibiliser au diabète en envoyant des SMS, des messages audio et des modules d’éducation sur Internet aux patients, aux professionnels de santé et à la population en général.
Ce programme a débuté en 2014 avec un projet pilote de conseils diététiques lors du Ramadan (mRamadan). Ce projet pilote a permis de programmer le programme mDiabète maintenant suivi par plus de 100000 personnes au Sénégal.
Il est à l’origine de nouvelles initiatives de cybersanté au Sénégal.

  • Innovation Frugale

Devendra Raj MEHTA (Inde)
Jaipur Foot

BMVSS est une ONG mise en place en 1975 destiné à mettre à disposition des prothèses des membres inférieurs pour amputés se rapprochant le plus possible d’une fonction de qualité pour un prix le plus modéré possible (60$). Grâce à des collaborations en particulier avec l’université de Stanford une prothèse de jambe incluant un genou artificiel a été mise au point en bénéficiant également de l’expérience générée par les malades utilisateurs. Cette invention a fait l’objet d’un prix international en 2009.Depuis sa création 1,7 million de prothèses ont été mises à disposition.

Dr Sanduk RUIT
Parcours de soins d’un patient pris en charge selon l’Himalayan Cataract Project lors d’une opération de la cataracte (Népal)

Ce projet débuta dans les années 1990 avec la mise au point de techniques simplifiées d’opérations de la cataracte, incluant la mise en place d’implants intra-oculaires. Cette technologie simple adaptée aux pays en développement a été mise en application dans plus d’une dizaine de pays en Asie ainsi que dans certains pays africains. Développée grâce à certaines Fondations locales cette technique a été reconnue sur le plan international et son fondateur a été reconnu par l’octroi de différents Prix internationaux

  • Nouveaux rôles pour les professionnels de santé

Ami M SHAH (Etats-Unis)
Prise en charge des patients par des accompagnateurs de santé dans le cadre de centres communautaires

Importée de pays en développement comme le Ruanda ou Haïti la notion de Community Health Worker (travailleurs de santé communautaires) a été importée aux Etat-Unis dans des communautés défavorisées. D’abord à Boston puis depuis 2015 à Los Angeles cette initiative a montré son intérêt même dans un pays très développé mais dont le système de protection sociale montre des limites.

 

Retrouvez l’interview d’Yves Juillet sur BFM TV, en cliquant ici