Comment éduquer et informer sur la reconstruction de l’estime de soi après mastectomie à l’heure de la censure des réseaux sociaux

La censure des tétons sur les réseaux sociaux et le manque de visibilité des patientes reconstruites après cancer n’incite pas à choisir la reconstruction, sans images ni témoignages.

Malgré une hypermédiatisation et une « uberisation » galopante de cet art unique, délétère pour les malades, la censure par les réseaux sociaux des images de mon travail de tatoueuse de tétons continue!

Le soutien financier des mutuelles sera peut-être un levier pour communiquer plus directement mais face à l’inertie incompréhensible de nos pouvoirs publics, les malades ont peu de porte-paroles pour les sujets tabous de la reconstruction de l’estime de soi et de l’intime après cancer.

Alexia CASSAR, Fondatrice de The Teton tattoo Shop

Avec au compteur plus de 17 années d’expérience dans le développement clinique en oncologie, comme Responsable de Recherche Translationnelle dans des services d’oncologie ou Responsable Scientifique dans des laboratoires pharmaceutiques (Roche, Wyeth/Pfizer, PharmaMar, Abbvie), j’ai toujours eu à cœur de mettre la science au service des patients atteints de cancer.

Après une expérience personnelle du cancer comme maman d’une petite fille atteinte de leucémie – aujourd’hui en rémission- le patient est revenu au centre de mes priorités et le reste, dans ma structure free-lance mêlant rédaction médicale, consulting en oncologie, porte-parolat de patients et une activité innovante de tatouage artistique du mamelon et de l’aréole en 3D, développée au sein du premier salon de tatouage dédié à l’après cancer au terme de plus de 2 ans de formation et de recherche. Aujourd’hui je milite pour un encadrement, une reconnaissance et le financement de ces tatouages reconstructeurs de l’estime de soi au rendu unique et définitif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires